jeudi 25 janvier 2018

Maca


Le maca est l'une des très rares plantes maraîchères à pouvoir survivre dans les conditions climatiques extrêmes qui sévissent sur les hauts plateaux des Andes. Des fouilles archéologiques ont mis au jour des vestiges d'objets montrant qu'on cultivait le maca dans les Andes vers 1600 avant notre ère, c'est-à-dire bien avant les Incas.

Le maca était d'abord cultivé pour sa valeur nutritionnelle. On consommait le tubercule frais, comme la patate douce, mais on le séchait également dans le but de le conserver. Séché et réduit en poudre, il pouvait se conserver durant des années. La poudre de maca était consommée sous forme de gruau, de galettes ou de crèmes sucrées, ou échangée contre des denrées provenant d'autres régions, comme le maïs qu'on ne peut cultiver à cette altitude. Encore de nos jours, des Péruviens des hauts plateaux consomment en moyenne 500 g de maca par jour.

Selon la médecine traditionnelle péruvienne, les vertus médicinales du maca séché peuvent être utiles pour traiter ou soulager une foule de maux : troubles de la sexualité et de la procréation, affaiblissement du système immunitaire, anémie, tuberculose, troubles menstruels, symptômes de la ménopause, constipation, douleurs articulaires, dépression, etc.

Lorsque les premiers éleveurs espagnols s'installèrent au Pérou, les indigènes leur conseillèrent de donner des tubercules de maca aux animaux qui avaient du mal à se reproduire. La culture de la plante connut alors un remarquable essor et s'étendit de l'Équateur jusqu'au nord de l'Argentine.

Au cours des années 1960 et 1970, le développement de l'agriculture industrielle et des réseaux de distribution entraîna l'abandon progressif de la culture du maca. Au cours des années 1980, les autorités péruviennes lancèrent des programmes incitatifs encourageant la reprise de cette culture traditionnelle. La situation est aujourd'hui rétablie, grâce à la demande accrue pour ce produit en Amérique du Nord et en Europe.

En 2002, une controverse a pris naissance au sujet d’un brevet qu’une compagnie américaine a déposé sur un extrait de maca. Les producteurs péruviens ont dénoncé cette menace sur leur droit d’exporter cette plante et cette mainmise sur un produit ancestral. Depuis 2005, le brevet appartient à une compagnie française, qui affirme avoir octroyé des licences d’exploitation gratuites aux industries péruviennes et avoir majoré de 15 % le prix d’achat du maca aux producteurs locaux. Mais la dispute avec les producteurs péruviens ne semble toujours pas réglée.

INDICATIONS THERAPEUTIQUES:

• Favorise la libido et la santé sexuelle, aphrodisiaque naturel

• Améliore l’endurance

• Favorise la concentration et la clarté mentale

• Revitalise les cellules cérébrales en favorisant l’éveil intellectuel

• Réduit le stress et la fatigue accumulée • Favorise la santé menstruelle et ménopausique

• Combat l’acidité et l’indigestion

• Aide à la perte de poids

Utilisé pour : dysfonction érectile, stimuler le système immunitaire, performance physique, bien être physique et psychique, concentration intellectuelle, stress, anxiété, état dépressif, irritabilité, la libido, dysfonction sexuelle, vitalité sexuelle, fertilité, désordre menstruel, ménopause, céphalées, stimulant immunitaire, anti-vieillissement tonifiant général…
NEXT ARTICLE Next Post
PREVIOUS ARTICLE Previous Post
NEXT ARTICLE Next Post
PREVIOUS ARTICLE Previous Post
 

Delivered by FeedBurner